Qu’est-ce que la compréhension en lecture?

Selon la chercheure Maryse Bianco, du laboratoire de sciences de l’éducation de l’université Pierre Mendès-France, Grenoble:

La compréhension des textes est une activité cognitive complexe qui requiert la maitrise du code linguistique, mais aussi la mise en oeuvre de processus cognitifs généraux, tels que l’activation de connaissances en mémoire, la capacité à établir des inférences et à mobiliser des processus attentionnels. [1]

Pour parvenir à la compréhension du texte, l’enfant doit d’abord être capable de déchiffrer ce qu’il lit, c’est à dire qu’il doit être capable d’identifier les mots, de lire les phrases, de faire des liens entre les phrases, puis entre les paragraphes. D’où l’importance d’exposer votre enfant à la lecture dès son plus jeune âge, aussi fréquemment que possible, pour qu’il baigne dans ce milieu où côtoyer les sons, les lettres, les mots, renforcera chez lui les liens entre l’oral et l’écrit.

Il doit aussi avoir un bagage de connaissance par rapport au sujet de sa lecture, des connaissances générales, des connaissances antérieures, et être capable d’activer ces connaissances pour accéder au plein sens du sujet.

Pour aider votre enfant à mieux comprendre ce qu’il lit, il y a quelques stratégies que vous pouvez pratiquer avec lui. Certes, ces stratégies seront fort probablement vues à l’école avec son enseignant(e), mais les pratiquer également à la maison ne peut qu’être bénéfique.

Le nombre de stratégies à utiliser diffère selon les auteurs et les différentes ressources, cependant, voici les principales que vous pouvez mettre à exécution à la maison:

1- Quelle est mon intention de lecture? 
Avant de lire ce texte, je dois comprendre pourquoi je le lis, dans quel but? Est-ce simplement pour me divertir, comme un bon roman ou une bande dessinée? Est-ce pour m’informer, comme le journal ou un article d’encyclopédie? Est-ce pour me guider, comme une recette ou une procédure?
En connaissant mon intention de lecture, je comprend mieux où va se diriger le sens du texte.

2- Avant de lire, je fais des prédictions sur le texte. 
J’essaie de prédire ce qui va se passer dans ce texte, mais prédire ne veut pas dire deviner au hasard n’importe comment! Non, prédire veut dire utiliser les indices qui me sont donnés pour tenter de formuler une hypothèse plausible. Pour trouver ces indices, je dois:

  • Observer les images, les illustrations: les images me donnent beaucoup d’indices!
  • Lire les titres et les intertitres (sous-titres): les titres et les sous-titres me précisent le sujet du paragraphe qui va suivre!
  • Activer mes connaissances sur le sujet: quand je sais déjà plein de choses sur le sujet, ca m’aide à mieux comprendre!

3- Je commence ma lecture:

  • Je respecte la ponctuation: c’est important, pour comprendre s’il s’agit d’une question, ou d’une affirmation; ou d’un sentiment vécu par le personnage.
  • Je me fais des images dans ma tête: au fur et à mesure que je lis, je peux imaginer les choses dans ma tête, comme si j’avais une petite télévision dans ma tête qui projetait les images du texte.
  • Je prédis la suite de l’histoire: après chaque paragraphe je m’arrête et j’essaie de deviner ce qui va se passer ensuite.

4- Après ma lecture:

  • Je raconte dans mes mots ce que j’ai lu, ce que j’ai compris de l’histoire, ce que j’ai retenu, les éléments importants selon moi.
  • Je retourne voir dans le texte pour m’assurer d’avoir bien compris, d’avoir toute l’information nécessaire.

Si je rencontre un mot difficile: 

  • Je regarde les mots autour – cela pourrait me donner des indices
  • Je lis un peu avant, un peu après – ca peut m’aider à comprendre la signification du mot
  • Je pense à des mots de la même famille – je regarde s’il y a un petit mot que je reconnais dans le grand mot
  • J’utilise un dictionnaire

 


[1] Argos. (2020). Pourquoi un enseignement explicite de la compréhension des écrits? Repéré à http://www.educ-revues.fr/ARGOS/AffichageDocument.aspx?iddoc=39723&pos=1